Nos faces cachées

J’avais envie d’un coup de coeur, d’aimer tellement une lecture que j’y penserai des jours après l’avoir terminée, de m’attacher si fortement à des personnages qu’ils me marqueraient pour longtemps. Alors j’ai choisi Nos faces cachées, n’ayant jamais lu un avis négatif sur ce livre. Avais-je tort ?

61LP6lUJu2L

Titre : Nos faces cachées

Autrice : Amy Harmon

Edition : Collection R

Parution : Novembre 2015

Pages : 450

 

*ATTENTION ! Avis avec spoiler*

Résumé

Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l’on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu’à ce qu’il cesse de l’être…
Nos faces cachées est l’histoire de cinq amis qui partent à la guerre.
L’histoire d’amour d’une jeune fille pour un garçon brisé, d’un guerrier pour une fille ordinaire.
L’histoire d’une amitié profonde, d’un héroïsme du quotidien bouleversant.
Un conte moderne qui vous rappellera qu’il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous…

 

Avis

On suit donc dans ce livre d’un côté Fern, jeune adolescente au physique ingrat qui passe son temps à lire ou écrire et à prendre soin de Bailey, son cousin atteint d’une maladie dégénérative qui l’empêche peu a peu de marcher et de faire pas mal de choses. De l’autre côté Ambrose, ce champion de lutte beau comme un dieu, populaire au lycée, bien entouré d’amis lutteurs eux aussi.
Fern n’a d’yeux que pour Ambrose depuis des années, mais ce dernier ne la voit pas jusqu’à ce que la vie en décide autrement.

Honnêtement, j’ai eu du mal avec le pourquoi du comment de la relation amoureuse. Tout au long du livre on nous parle de beauté, et la morale pourrait sembler belle (sans mauvais jeu de mot…) : aimer au delà des apparences. Mais j’ai tout de même beaucoup de difficulté à valider ce genre de morale car elle repose sur autre chose qui m’agace. D’ailleurs, ça se résume à l’une des phrases du résumé sur la 4e :  » Mais peut être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu’à ce qu’il cesse de l’être… »

Et c’est là que tout tombe à l’eau ! Adieu belle morale, et bonjour réalité terrible de la vie. ATTENTION C’EST MAINTENANT QUE JE SPOILE. MAIS JE SPOILE VRAIMENT HEIN, JE RACONTE LE PLUS IMPORTANT DE L’HISTOIRE DANS LA SUITE DE L’ARTICLE DONC NE LISEZ PAS SI VOUS SOUHAITEZ LIRE LE LIVRE.

Voici comment moi j’ai compris la chose :
En gros, ado, Fern n’était pas jolie et Ambrose, qui lui était un dieu vivant, ne s’approchait pas d’elle car, bien qu’il l’intrigue, surtout depuis l’histoire des fausses lettres de Rita, il n’allait pas plus loin car on se serait moqué de lui s’il fréquentait ce « genre » de fille. Et puis voilà qu’il part à la guerre avec ses amis, qu’il revient seul et surtout défiguré. Fern, toujours fidèle à son tempérament de bisounours, est la seule qui arrive à l’approcher car Ambrose s’est refermé sur lui-même. Forcément ce genre de drame affecte légèrement. Et c’est à partir de là que ça m’embête (même si le fait que Ambrose ne sorte pas avec Fern au début parce qu’elle n’était pas jolie m’agaçait déjà) : ils finissent par sortir ensemble. Bah oui, Fern est devenue jolie, Ambrose est devenu repoussant, du coup il n’a plus accès aux autres filles, seulement à Fern qui est là pour lui. Du coup la morale que moi j’en ai tiré c’est : quand tu es laid, tu ne peux pas sortir avec un beau, il faut soit que tu te trouves un autre laid, soit que tu attends que ce beau soit lui même moche pour qu’il daigne s’intéresser à toi.

Alors ooooooooooooooooooui je caricature, et oooooooooooooui ce livre renferme bien d’autres choses importantes et bien abordées. Mais ça, ce que je viens d’expliquer plus haut, non. Car même si la morale n’est pas ça, il se trouve que moi je l’ai ressenti ainsi. Et si moi, à 27 ans, je le ressens ainsi, j’imagine que des adolescente le peuvent aussi et ça donne pas une super image de la beauté.
Après, tout n’est pas à jeter dans le livre comme je le disais plus haut. Certaines choses sont bien abordées et touchantes comme la reconstruction de son identité, l’amitié vraie et profonde, les liens très particuliers, le positif malgré les épreuves … Bref il y a de la matière mais elle est basée sur un mauvais fondement selon moi.

Et puis j’ai eu du mal à réellement me sentir concernée par l’histoire bien que la plume soit agréable et fluide, et à m’attacher aux personnages, sauf à Bailey qui lui aurait mérité un livre à lui tout seul tant ce personnage est extra ! Mis à part deux ou trois gros événements, il ne se passe pas grand chose, et d’ailleurs certains étaient prévisibles et l’effet escompté était moindre du coup.

J’ai aussi eu la sensation, comme pour Mille baisers pour un garçon de Tillie Cole, que l’autrice voulait absolument nous apitoyer, nous faire verser une larme, que ce soit de tristesse, d’empathie ou de bonheur. Et j’ai du mal avec ce genre de livre, j’aime le drama mais quand il est bien dosé et justifié … Surtout que pour le coup, je n’ai pas versé une seule larme pendant ma lecture tant je m’attendais de plus en plus aux événements marquants.

En bref

je ressors déçue de cette lecture, qui a pourtant été un coup de coeur pour énormément de monde. Ça aurait pu être aussi le cas pour moi si j’avais ressenti différemment la relation entre Ambrose et Fern … J’ai dans ma PAL La loi du coeur de la même autrice, j’espère que j’en ressortirai avec un meilleur souvenir !

Note : 10/20

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Ma petite étagère

A la recherche de bons moments de lecture

Red and Books

Drink tea and read a lot

Bookflix & Chill

Bienvenue!

Claire & Books

Blog Littéraire

Armoire à lire

Découvrez de nouvelles lectures

The world of Cassie

Blog littéraire, mais pas que...

Idées-A-Lire

des romans, toujours des romans

Les lectures de Dobby

"Hapiness can be found, even in the darkest of times, if only one remembers to turn on the light."

Le gout du risque

Le gout du risque, l'amour des livres

Dans la bulle de Cha

On peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière. - Albus Dumbledore

Un livre en hiver

Vous reprendrez bien encore un peu de lecture ?

Tea Time in Bloomsbury

“If you are cold, tea will warm you; if you are too heated, it will cool you; If you are depressed, it will cheer you; If you are excited, it will calm you.” ― William Ewart Gladstone

dear ema - blog littéraire

a book, a coffee, a cat

%d blogueurs aiment cette page :